Jeune Théâtre en Région Centre-Val de Loire

LES COMÉDIENS DU JTRC

 

BLANCHE ADILON

Après des études d’arts appliqués à Lyon et des études dramatiques à la Scène sur Saône (Lyon) et au conservatoire de Villeurbanne, elle intègre l’ENSAD (Ecole nationale supérieur d’art dramatique de Montpelier) en 2013, sous la direction de Richard Mitou, Ariel Garcia Valdès et Gildas Milin. Elle y travaille notamment avec Christophe Perton, Pascal Kirsch, Alain Françon, Robert Cantarella, Jean-Pierre Baro et Gildas Milin. Au cinéma, elle travaille également en 2016 avec Damien Manivel.

 

ALYSSIA DERLY

Après avoir passé 2 ans au conservatoire de Bobigny, elle intègre en 2013 la 3ème promotion de l’ESTBA (école supérieure de théâtre Bordeaux Aquitaine). Elle y travaillera notamment sous la direction de Catherine Marnas, Franck Manzoni, Arpad Schilling, Vincent Dissez, Vanasay Khamphommala et Jacques Vincey. 

En 2015, elle part 1 mois à Buenos Aires pour créer le spectacle El syndrome, de Sergio Boris, qui se jouera au Festival avignon In, 69ème édition. En 2016, elle joue dans Les Comédies Barbares de Ramon Del Valle-Inclan, mis en scène par Catherine Marnas, spectacle joué dans le cadre du Festival des écoles du théâtre public à la Cartoucherie, puis repris au Théâtre National de Bordeaux, TnBA. Elle intègre en janvier 2017 le JTRC. Elle y interprète Dom Juan dans la mise en scène de Gwenael Morin. En 2017, elle jouera dans la création du Marchand de Venise (Business in Venice), dans la mise en scène de Jacques Vincey, en tournée nationale jusqu’en décembre 2017.

 

MIKAËL GRÉDÉ

Après une formation en interprétation et en dramaturgie et histoire du théâtre, il intègre le conservatoire d’Orléans, où il travaille notamment avec Alan Boone, Kerstin Daley Baradel, Jerzy Klesyk, Jean-Pierre Baro, Didier Girauldon, Vanasay Khamphommala et Jacques Vincey. En 2017, il jouera dans le Songe d’une nuit d’été mis en scène par Pauline Vincentle Singe et le savant en mis en scène par Jean-François Peyret, Wasted mis en scène par Didier Girauldon. Il jouera également dans Dans la solitude sdes champs de coton, dont il assurera la mise en scène. 

 

ANTHONY JEANNE

Formé au Conservatoire du IXe arrondissement de Paris, puis à l’École supérieure de théâtre Bordeaux Aquitaine-Éstba, Anthony Jeanne a travaillé avec des metteurs en scène tels que Catherine Marnas, Árpád Schilling, Vincent Dissez, Claudio Tolcachir, Robin Renucci, Vanasay Kamphommala et Jacques Vincey. Il suit également les enseignements de Philippe Girard, ainsi que des stages d’interprétations auprès de Nada Strancar, Redjep Mitrovitsa et Olivier Py. En 2012-2013, il joue dans Six personnages en quête d’auteur de Pirandello, mis en scène par Stéphane Braunschweig au 66e Festival d’Avignon, spectacle repris au Théâtre national de la Colline à Paris, puis en tournée dans toute la France. En 2015, il joue dans une création internationale, El Syndrome, avec le metteur en scène argentin Sergio Boris, spectacle créé dans le cadre des écoles invitées au 69e Festival d’Avignon. En 2016, il joue dans Les Comédies Barbares de Ramón Del Valle-Inclán, mis en scène par Catherine Marnas, spectacle joué dans le cadre du Festival des écoles du théâtre public à la Cartoucherie, puis repris au Théâtre National de Bordeaux. Il tourne également un court-métrage, In Vivo, avec le réalisateur François Raffenaud. En juillet 2016, au sein de La Compagnie ADN, il met également en scène Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare, avec six comédiens issus de l’Éstba. Il intègre en janvier 2017 le JTRC. Il joue dans Dom Juan dans la mise en scène de Gwenael Morin. En 2017, il jouera dans la création du Marchand de Venise (Business in Venice), dans la mise en scène de Jacques Vincey, en tournée nationale jusqu’en décembre 2017.

 

Charlotte NGANDEU

Après avoir des études de jeu et de mise en scène à l’Université de Franche-Comté, Besançon, où elle obtient un DEUST Théâtre, elle intègre la promotion 76 de l’Ensatt (Ecole Nationale Supérieure des Arts et techniques du Théâtre) à Lyon. Elle y travaillera notamment avec Philippe Delaigue, Agnès Dewitte, Guillaume Lévêque, Aurélien Bory et Catherine Hargreaves. En 2016, elle met en scène et joue à l’Ensatt In-tranquilles, communauté de Léonoara Miano. En outre, elle interprète le rôle de Baal dans Baal mis en scène par Guillaume Fulconis et jouera dans la fiction radiophonique La bataille d’Eskanbar de Samuel Gallet, créé par Laure Egoroff pour France Culture.

 

attachée de production et de diffusion DU JTRC

 

kELLY ANGEVINE

Après une licence de médiation culturelle à l’EAC Lyon, elle intègre le parcours Administration du spectacle vivant à l’Ensatt, pour un master en trois ans. Durant cette formation, elle réalise un stage long au Festival d’Aurillac en pré-master, au Théâtre National de Strasbourg en M1 et à Nanterre Amandiers, centre dramatique national, en M2. Elle intègre le JTRC en septembre 2017.

 

LES RÉGISSEURS DU JTRC

 

ETIENNE DAUPHIN

Après un bac professionnel électronique option audiovisuel au lycée Saint Erembert de Saint Germain en Laye, il intègre en 2014 la promotion CFA16 du CFPTS pour la formation en alternance de Régisseur du Spectacle Vivant option plateau, puis deux ans d'apprentissage au sein de l'équipe technique du Théâtre National de Toulouse. Il intègre les JTRC en octobre 2016.

 

EMMANUELLE WOLFF

Après une licence de médiation culturelle à la Sorbonne Nouvelle-Paris 3, elle intègre en 2014 la promotion des CFA16 du CFPTS pour deux années de formation en alternance de Régisseur de spectacle, en se spécialisant en lumière. Elle se forme alors un an à l'Espace Athic à Obernai, notamment au cours du festival de cirque contemporain Pisteurs d'Etoiles, puis une deuxième année auprès de l'équipe technique de la Comédie de l'Est- CDN d'Alsace, à Colmar. Elle intègre les JTRC en novembre 2016.

LE JEUNE THéâTRE EN RéGION CENTRE-VAL DE LOIRE

 

 

Pendant toute une saison, huit jeunes comédiens, techniciens et attachée de production et de diffusion rejoignent l’ensemble artistique du T°, accompagnés par une jeune attachée de production et de diffusion. Ils y travaillent de manière permanente, dans le cadre du Jeune Théâtre en Région Centre-Val de Loire, créé en 2005 à l’initiative conjointe de l’État, de la Région et du Centre dramatique, rejoints en 2009 par le Conseil départe­mental d’Indre-et-Loire. C’est l’occasion pour ces artistes à l’issue de leur formation de roder leur métier et d’en affiner l’approche, d’en explorer les multiples facettes, de découvrir de l’intérieur le fonctionnement d’un théâtre. C’est aussi l’occasion pour les spectateurs de suivre tout au long de la saison l’éclosion de person­nalités artistiques fortes, dans les créations du Centre dramatique, bien sûr, mais aussi dans des formes plus légères en tournée sur la région, dans des activités de formation, dans des cartes blanches où les comédiens présenteront leurs projets personnels.

Dispositif d’insertion professionnelle unique en France, le JTRC est l’expression d’une volonté commune de promouvoir la perma­nence artistique et l’émergence de nouveaux talents au sein des maisons de théâtre, ainsi que d’accompagner dans leur profession­nalisation de jeunes artistes prometteurs. C’est aussi une chance pour le T° et ses spectateurs de rester en permanence à l’écoute du théâtre tel que les plus jeunes générations d’artistes sont en train de le réinventer, et de soutenir dans leurs premiers pas ceux qui feront le théâtre de demain.

 

Les jeunes du JTRC sont le visage du T°. Des rendez-vous privilégiés avec eux ponctueront toute la saison :

> Ils participeront à la création du Marchand de Venise (Business in Venice), dans la mise en scène de Jacques Vincey, en tournée nationale jusqu’en décembre 2017.

> Ils créeront à l’automne une nouvelle carte blanche, présentée dans le cadre des Partages du mardi.

> Après avoir présenté Dom Juan de Molière dans la mise en scène de Gwenaël Morin sur l’ensemble du territoire régional, ils créeront au printemps un nouveau spectacle itinérant, dont la mise en scène est confiée à Didier Girauldon, que les spectateurs du T° pourront découvrir dans le cadre du festival WET°.

> Et du 23 au 25 mars 2018, ils porteront la troisième édition du festival WET°, dont ils assurent la programmation et la communication en complicité avec la direction du Centre dramatique. Un temps fort consacré à la jeune création, trois jours pour découvrir une nouvelle génération d’artistes et partager l’énergie intense de ceux qui inventent le théâtre à venir.